Lieux du patrimoine

LA CINÉMATHÈQUE DE TOULOUSE

Fondée en 1964 par des cinéphiles passionnés réunis autour de Raymond Borde, membre de la Fédération internationale des archives du film (FIAF) depuis 1965 et actuellement présidée par Robert Guédiguian, la Cinémathèque de Toulouse est l'une des trois principales archives cinématographiques françaises et la deuxième cinémathèque de France. Soutenue par le Ministère de la culture et de la communication, le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), la Ville de Toulouse, le Conseil départemental de la Haute- Garonne et la Région Occitanie, elle conserve 48 211copies inventoriées, plus de 85 000 affiches (première collection d'affiches de cinéma en France), 550 000 photographies, 72 000 dossiers de presse, 15 000 ouvrages sur le cinéma et mène une politique de restauration et de valorisation du patrimoine cinématographique en direction d'un large public. lacinemathequedetoulouse.com

©Franck Alix

LE COUVENT DES JACOBINS

Le Couvent des Jacobins a été construit aux XIIIe et XIVe siècles par l'ordre des Dominicains. Il fut édifié dans un contexte de lutte contre les hérésies. Situé en plein coeur de Toulouse, ce magnifique monument constitue un témoignage exceptionnel de l'architecture gothique méridionale. D'aspect austère et massive à l'extérieur, l'église surprendra les visiteurs, par sa double nef unique en son genre, par la légèreté de ses voûtes soutenues par le fameux « palmier » à 28 m de hauteur, par sa luminosité intérieure, mais aussi par ses couleurs - les peintures murales se mêlant avec poésie aux reflets de ses vitraux… En continuant sa promenade, le visiteur pourra découvrir le cloître et ses 160 colonnettes de marbre aux chapiteaux sculptés. Ce lieu de méditation, véritable havre de paix, dessert le réfectoire, la salle capitulaire, la chapelle Saint-Antonin… /

©Photo - Patrice Nin


CHAPELLE DES CARMÉLITES

La Chapelle des Carmélites frappe par sa très grande simplicité architecturale qui contraste fortement avec la somptuosité de ses décors intérieurs. La première pierre est posée en 1622 en présence du roi Louis XIII et l'édification est terminée en 1643. Elle est le seul vestige du Couvent des Carmélites qui occupait l'emplacement sur lequel s'élève aujourd'hui la Bibliothèque d'étude et du patrimoine. La chapelle s'inscrit dans la tradition du gothique méridional : une nef unique divisée en quatre travées et une abside à trois pans. Elle est couverte d'une voûte en bois soulignée de nervures et de clés pendantes. Le décor peint de l'ensemble de la voûte et des murs, daté des XVIIe et XVIIIe siècles, est remarquable. Ce décor, vaste poème à la gloire du Carmel, est l'oeuvre de Jean-Pierre Rivalz, qui s'inspire du programme de la Chapelle Sixtine puis de Jean-Baptiste Despax. — bibliotheque.toulouse.fr

 

© Patrice Nin - Mairie de Toulouse

 

METRONUM

Pleinement inscrit dans le paysage culturel toulousain et dans le coeur du quartier de Borderouge, le Metronum se définit comme la tête de réseau connectée avec l'ensemble des salles de spectacles et de studios de répétition disséminés sur le territoire de la métropole toulousaine. Cet équipement culturel de spectacles est aussi un « outil » de travail au service du monde artistique local, inédit en France, organisé autour de fonctionnalités en adéquation avec les requêtes de la filière des musiques actuelles. En effet, le Metronum n'est pas seulement conçu comme un espace de production de spectacles musicaux, mais aussi comme un lieu de travail et de création pour des groupes artistiques et surtout comme un lieu de vie, de rencontre, de résidence et de ressources. Ce lieu partagé est ouvert aux associations, aux producteurs locaux et nationaux. /

 

© Patrice Nin - Mairie de Toulouse

 

ESPACE JOB

En direction de tous les publics et avec une attention particulière portée aux plus jeunes, l'Espace JOB (ancienne usine papetière construite dans les années 30) propose une programmation artistique pluridisciplinaire favorisant les rencontres entre pratique amateurs et professionnelles : concerts, théâtre, danse, cinéma, lectures, conférences… pour toutes les générations. JOB propose mensuellement des débats autour de problématiques sociétales et sur l'aménagement du territoire. Il soutient également l'aide à la création par un accueil d'artistes en résidence. Enfin, l'Espace JOB s'inscrit dans de nombreux festivals et événements toulousains : Marionnetissimo, Détours de Chant, Rio Loco, Le Marathon des Mots, Toulouse d'Été, Rencontres Ville & Handicap…

 

© Patrice Nin - Mairie de Toulouse

JARDIN RAYMOND VI

Ce jardin offre depuis son belvédère une magnifique vue sur la Garonne. Jardin botanique de plantes sauvages aux vertus médicinales à histoires communes ou plus rares avec mille et une anecdotes, qu'elles tiennent de la légende ou qu'elles soient bien réelles. Il peut être visité en toute saison. Il jouxte le musée d'Art moderne. Propice à la promenade et à la détente, doté d'une aire de jeux pour les enfants, il est depuis l'origine du festival un cadre apprécié du public.

©Sidi-Ahlan Mascheix - Mairie de Toulouse

MÉDIATHÈQUE JOSÉ-CABANIS

Depuis son ouverture en 2004, la Médiathèque José Cabanis attire plus de 800 000 visiteurs tous les ans. En plein centreville, ouverte sur la cité et accessible à tous, elle est un lieu de culture privilégié dédié à la lecture, à l'information, aux nouvelles technologies et aux loisirs. bibliotheque.toulouse.fr

©P.Morand

PRAIRIE DES FILTRES

Haut lieu de la vie culturelle toulousaine, la Prairie des Filtres est le poumon vert de la ville : on y vient en famille, entre amis, le week-end, pique-niquer, déambuler au fil de l'eau. D'abord piste d'atterrissage des premiers avions qui survolaient Toulouse, puis terrain d'entraînement des joueurs de rugby du Stade Toulousain, la Prairie des Filtres est devenue un lieu de détente et de fête, très prisé pour sa vue imprenable sur la Garonne, le Pont-Neuf et le centre historique de la ville.

©Romaric Pouliquen - Mairie de Toulouse

FaceBook Box2